Le Qamis et la Jellaba : Dévoiler les nuances de deux vêtements traditionnels

Le Qamis et la Jellaba sont deux vêtements traditionnels issus de la culture du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Bien qu’ils puissent sembler similaires à première vue, ils présentent des différences notables en termes de style, de matériaux et d’utilisation. Voici un article qui explore les différences clés entre le Qamis et la Jellaba.

Le style et la coupe

La première différence significative entre le Qamis et la Jellaba réside dans leur style et leur coupe. En effet, le Qamis est une longue tunique à manches qui descend jusqu’aux chevilles. De même, il est caractérisé par son col en V ou boutonné et ses coutures latérales minimalistes. En outre, le Qamis est porté avec un pantalon ou un Sirwal en dessous.

A découvrir également : Faire plaisir à un enfant de 5 ans pour Noël

La Jellaba se caractérise par son ampleur et sa coupe non ajustée qui évoquent une robe à manches longues et un capuchon attaché. En plus, celle-ci est accompagnée d’une ceinture en se nouant autour de la taille pour ajuster l’ampleur du vêtement à la convenance de son propriétaire. La Jellaba peut aussi varier en longueur en procurant une grande diversité de styles. 

La Jellaba est fréquemment ornée de motifs et de broderies complexes qui témoignent de la richesse culturelle des artisans des régions dont elle est issue. Ces ornements peuvent non moins être géométriques, floraux et calligraphiques. La Jellaba est ainsi un symbole fort de l’identité culturelle nord-africaine.

En parallèle : Avantages sociaux et stabilité : pourquoi choisir l'emploi territorial

Le Qamis et la Jellaba : Les matériaux et les motifs

La deuxième différence entre le Qamis et la Jellaba concerne les matériaux et les motifs utilisés pour leur fabrication. Certes, le Qamis est traditionnellement confectionné à partir de tissus légers et respirants, tels que le coton ou la soie. Les Qamis sont généralement de couleur unie, mais vous pouvez aussi trouver des variantes dans des tons de crème, de beige ou de gris. De surcroit, les motifs et les broderies sont quant à eux discrets et limités notamment : 

  • aux poignets
  • au col
  • à la base du vêtement

La Jellaba se distingue par sa fabrication à partir d’une large gamme de matériaux pour s’adapter à diverses conditions climatiques du pays. Certainement, cette tenue est confectionnée en laine épaisse pour affronter les rigueurs de l’hiver. Par contre, pour les régions où le climat est plus clément, des mélanges de coton et de synthétique sont privilégiés.

Les motifs et les broderies élaborés pour la Jellaba témoignent d’un savoir-faire artisanal ancestral. Ces décorations recouvrent dans ce cas l’intégralité du vêtement, lui conférant une esthétique riche et authentique. La palette de couleurs des Jellabas s’étend par ailleurs des tons neutres aux couleurs vives et audacieuses. Cette diversité de couleurs laisse alors la chance à chacun de choisir la Jellaba qui correspond le mieux à son style et à sa personnalité.

L’utilisation et la signification culturelle

La troisième différence entre le Qamis et la Jellaba est liée à leur utilisation et à leur signification culturelle. Bien évidemment, le Qamis est un vêtement largement répandu dans les pays du Golfe et dans certaines régions du Moyen-Orient. Parallèlement, il est porté à la fois comme vêtement décontracté et tenue formelle, en fonction du tissu, de la coupe ou des accessoires utilisés. À la fin, le Qamis est lié à la religion et la culture islamique, car celui-ci est porté pour les prières, les célébrations religieuses, etc.

La Jellaba est portée dans d’autres pays d’Afrique du Nord tels que l’Algérie et la Tunisie. D’ailleurs, cette dernière revêt une importance culturelle et historique significative en incarnant bien plus qu’un simple habit. La Jellaba est considérée par la même occasion comme un vêtement d’extérieur qui donne une protection contre les intempéries, du soleil et autres.

D’autre part, la Jellaba se distingue par sa variété de styles, motifs et couleurs, propres aux différentes tribus. Manifestement, cette tenue s’adapte aux situations, du quotidien aux événements spéciaux, en fonction de sa qualité et de ses ornements. En parallèle, certaines sont réservées aux cérémonies, tandis que d’autres sont utilisées pour les activités journalières. Au final, la Jellaba reflète la diversité et la richesse culturelle nord-africaine

Copyright © 2022